FIGHTERS
Rejoignez-nous sur FIGHTERS, le forum des passionnés de maquettes avions et hélicos !

TUTO _ Techniques Espagnoles de José Luis Lopez Ruiz / Synthèse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

TUTO _ Techniques Espagnoles de José Luis Lopez Ruiz / Synthèse

Message par Yuri le Dim 18 Sep 2016 - 22:01

Hello le forum,
Bon, vous le savez, 3 mois d'errance sans atelier, période douloureuse sans bout de plastique aucun.... Bref, soit on s'endort, soit on bosse !
J'ai choisi l'option 2 et ai mis à profit cette période de disette ! ; pour moi pour situer l'ambition: 2015/2016 c'est l'apprentissage ; 2017 c'est, on tente de passer un cap et on essaye de se professionnaliser un peu... !
Du coup, j'ai sévèrement épluché un livre de maitre: Monsieur José Luis Lopez Ruiz ; les influences de mon coach ALF ne sont pas étrangères à ce choix .... Du coup, je vous propose ici une grande synthèse d'astuces de maitre, des fondamentaux pour certains, de vrais enseignements pour d'autres, comme moi.
L'idée finale étant pour moi, dès le mois prochain (retrouvaille avec atelier) d'une immédiate mise en pratique.
Enfin, ce livre est véritablement dédié aux techniques de blindés ; la frontière n'est pas si éloignée du monde de l'aviation ...
J'espère que cela vous servira,
Bonne lecture à tous,
Yuri
[img]http://img11.hostingpics.net/pics/71799751HuUyoi0LSX353BO1204203200.jpg[/img]

[b]TECHNIQUES DE PEINTURE POUR LES BLINDES[/b]

[b]1. Les apprêts :[/b]

a. [u]Pourquoi apprêter un modèle ?
[/u]
i. Sur un kit multimédia (assemblé avec différents éléments, plastique, résine, aluminium, etc.), l’apprêt uniformise la teinte des matériaux du kit sur lequel la couleur de base va être appliquée.
ii. C’est également la bonne tenue de la couleur de base sur toutes les surfaces et empêchera celle-ci de peler. Une couleur uniforme aidera à déceler et corriger les défauts d’assemblage ou les joints mal poncés. Un modèle parait toujours plus beau lorsqu’il est apprêté.

b. [u]Quels sont les meilleurs apprêts ?
[/u]
i. Le « Surface Primer » de Tamiya : Ne jamais pulvériser l’apprêt directement de la bombe ; il est préférable de le transférer de la bombe dans un récipient. Laisser le gaz s’échapper et transvaser le liquide dans l’aéro.
ii. Le « Mr Metal Primer » de Mr Hobby/Gunze : Cet apprêt est appliqué directement avec un pinceau sur les pièces en métal, photo-découpe et tube aluminium ; Il n’est pas nécessaire d’être trop appliqué ; cet apprêt s’évapore très vite, sans laisser de traces disgracieuses. En règle générale, sur un kit multimédia, on apprête d’abord les pièces en métal avant de recouvrir l’ensemble du modèle avec le « Surface Primer »
iii. Le « Primer AK Interactive » de AK : Pour les autres Primer, même utilisation que le Surface Primer Tamiya ; Parfois, en fonction du résultat recherché, il reste possible de diluer l’apprêt ; Le conseil sera de procéder à une dilution avec le diluant de la marque

c. [u]Comment appliquer un apprêt à l’aérographe ?
[/u]
i. [u]Le mouvement continu :[/u] L’aérographe doit toujours décrire un mouvement continu au-dessus du modèle. S’attarder plus d’une seconde sur la même zone, entrainera l’apparition de gouttes de peinture qui donneront une surépaisseur après séchage. Il est nécessaire de balayer toutes les surfaces, sans chercher à recouvrir complétement une zone en particulier. Il est nécessaire de laisser sécher la peinture 30à 60 secondes entre chaque passage
ii. [u]La stratification ou superposition des couches :[/u] L’emploi de l’aérographe constitue un processus d’accumulation. Normalement, si la peinture est assez diluée et qu’un mouvement continu est appliqué, le premier passage de peinture doit être quasiment invisible. C’est seulement au 3ème ou 4ème passage que la couleur cible va apparaitre.

d. [u]Que faire en cas de problème ?
[/u]
i. Une peinture granuleuse : Les causes sont souvent l’emploi d’un diluant inapproprié, travailler dans un endroit trop sec ou trop chaud. La granulosité est due à une peinture qui sèche avant d’avoir touché la surface (souvent causé également par un aéro qui est trop loin) ; Il est très facile d’enlever les aspérités avec un morceau d’éponge abrasive que l’on maintient avec une pince pour l’atteinte des recoins. Une surface granuleuse n’est pas forcément aussi un problème, puisque cela peut être un bon point de départ pour représenter la texture de la poussière et de la boue sur les éléments d’un train de roulement par exemple.

[b]2. Les peintures :[/b]

a. [u]La peinture acrylique pour aérographe :
[/u]
Préférence aux gammes Tamiya & Mr Hobby / Gunze, à diluer avec le diluant « Lacquer Thinner » de Tamiya (bouchon jaune).

b. [u]La peinture acrylique pour pinceau :
[/u]
i. Vallejo (Prince August) avec sa gamme très vaste
ii. Cette peinture est à réserver pour 2 emplois principaux :
1. La mise en peinture des accessoires tels que les outils et les éléments arrimés sur le blindé – pour cette étape, les sets « Panzer Aces » sont imbattables.
2. Le renforcement des effets chromatiques sur la teinte générale, en rehaussant les détails proéminents et les petits éléments de structure (rivets, main courante, arêtes de caisse, etc.). Pour cette étape, se pose le choix de la teinte pour éclaircir ? ; un tableau de correspondance sera alors utile.

c. [u]La peinture Enamel pour les surfaces metalliques:
[/u]
La gamme Metalcote de Humbrol demeure la meilleure. Les références indispensables sont : 27001 (Matt Alu) – 27002 (Polished Alu) – 27003 (Polished Steel) – 27004 (Gun Metal). On recouvre la surface de peinture et 30m après, on polit avec un coton-tige ou un chiffon ; La peinture initialement mate revêt un aspect satiné très réaliste qui convient parfaitement pour les armes, les outils et les effets de métal apparent sur les chenilles et les roues ; A diluer avec le diluant Humbrol ; Ces peintures s’adaptent également parfaitement bien à la technique du « Drybrush »

d. [u]La peinture Enamel TAMIYA pour le vieillissement :
[/u]
A réserver uniquement pour les étapes de vieillissement ; idéales pour les effets de poussière. Pour l’étape de vieillissement, le procédé est le suivant :
a. Il faut s’assurer que la couleur de base est protégée (la peinture et le diluant Enamel sont agressifs) – pour la protection, vaporiser un voile de « Clear » X-22 allongé de diluant (bouchon blanc) sur toutes les surfaces avant le vieillissement.
b. La peinture Enamel, légèrement diluée (diluant Tamiya bouchon bleu) est appliquée à l’aérographe aux endroits ou la poussière s’accumule naturellement : les surfaces horizontales, les recoins, le bas de caisse, les chenilles et les garde-boues. Il ne faut pas recouvrir tout le blindé et travailler une zone après l’autre.
c. Cette couche de peinture est laissée à sécher pendant 15 à 30 minutes, puis on vient la travailler avec un pinceau imbibé de diluant. Plus la peinture séchera, plus il sera difficile de l’enlever, mais assurera un meilleur contrôle sur le résultat.
d. Quand le travail est terminé et jugé satisfaisant, protégez avec une couche de vernis Marabu et recommencer le processus avec une autre teinte Enamel. Il est toujours préférable de commencer par des teintes claires et finir par des teintes plus assombries.
e. Lorsque l’ensemble du travail est finalisé, on vaporise un voile de vernis mat acrylique en s’attardant sur les zones de poussière afin de conserver le fini satiné sur le reste du blindé.

[b]3. Les lavis :
[/b]

[u]Les meilleurs produits et mélanges :[/u]

Quelques bons produits : « Dark Wash » de MIG Productions, Lavis AK ; La préférence reste pour les lavis à l’huile extra-fine :
1. MIX1 : noir + ombre naturelle => lavis très foncé pour le Gris Panzer, le vert foncé, les camouflages de type OTAN
2. MIX2 : ombre naturelle + jaune de Naples => pour le jaune foncé et les couleurs claires
3. MIX3 : ombre naturelle seule => idéale pour les véhicules blancs et sur toutes les teintes en général

Quelques repères ; un lavis foncé sera utilisé pour les contours de trappes, des portes et des poignées ; un lavis plus clair sera conseillé pour les rivets des plaques horizontales

Application :
1. Les huiles sont très diluées et doivent être déposés par capillarité sur une surface brillante (vernis)
2. Lorsque le vernis est bien sec, déposer au pinceau fin. Après 15m de séchage, l’excédent est retiré avec un autre pinceau légèrement humidifié avec un peu de diluant Calme, patience et travail progressif sont les maîtres mots pour cette technique.

[b]4. Les huiles :[/b]

Les peintures à l’huile sont parfaitement miscibles entre elles, rendant possible des variations subtiles de couleur et la création d’effets de lumière et d’ombre.

[u]Quelques repères :[/u]
i. Ombre naturelle : Lavis généraux, saleté et boue foncée
ii. Jaune nickel titane : Effet zénithal et poussière légère
iii. Asphalte : Pour la graisse et les traces de carburant
iv. Blanc de titane : Effet zénithal pour éclairer d’autres couleurs
v. Rouge permanent : Effets de décoloration sur surface rouillée. Augmente les tonalités chaudes
vi. Jaune de Naples clair : Excellent pour éclairer les couleurs sable, effet léger de poussière
vii. Sépia : Excellent pour surfaces et pièces usagers, effets usés
viii. Jaune de cadmium clair : Couleur claire pour la décoloration (tons chauds)
ix. Jaune vert permanent : Couleur claire pour la décoloration (tons froids), effet zénithal sur Olive Drab

[u]3 techniques fondamentales :[/u]

[u]La décoloration :[/u]
1. Technique basique, mais efficace pour le vieillissement des maquettes de blindé. On nomme ici vieillissement d’un blindé, la décoloration qui correspond au ternissement de la couleur des plaques de métal exposées aux éléments climatiques.
2. Choix des teintes d’huile ? le blindé est-il dans un environnement hivernal ? Dans ce cas, on opte pour des couleurs froides ; si au contraire, le modèle évolue dans un environnement estival, le choix se portera sur des teintes chaudes. Si la zone à traiter est proche du moteur, on utilisera du bleu foncé, du noir ou du Sépia. Si la zone n’est pas exposée au soleil ou partiellement cachée, on s’oriente alors vers des couleurs plus foncées de la palette pour accentuer l’effet ombre naturelle, noir et gris. Sur une surface horizontale, jaune de Naples, Terre de Sienne et brun.
3. Mode opératoire :
a. Disposer les teintes retenues sur la palette
b. Humidifiez chaque surface à traiter avec le diluant White Spirit grâce à un pinceau plat
c. Avec un pinceau fin, déposer de petites gouttes de peinture de manière aléatoire sur la zone humidifiée
d. Laissez sécher 10m
e. Avec un pinceau rond imprégné de diluant, mélangez les huiles avec un mouvement circulaire
f. Recommencez l’opération en ajoutant de nouvelles touches d’huile et en variant les couleurs. Plus il y a de variations chromatiques et plus le résultat sera réaliste.

[u]La patine directionnelle :[/u]
La teinte des surfaces ayant été décolorée, il faut ajouter des effets liés à la verticalité des plaques de métal ; il s’agit de laisser des traces laissées par l’écoulement des eaux de pluie et les divers liquides et agents corrosifs comme l’essence, l’huile et la graisse. Avant tout, il faut protéger le travail précédent de décoloration avec une couche de vernis, puisque le même solvant va être utilisé.
[u]Mode opératoire :[/u]
a. Humidifiez la surface au White Spirit avec un pinceau plat
b. Avec un pinceau fin, déposer la peinture sous forme de fine ligne verticale, de manière aléatoire.
c. Laissez sécher 10m
d. Avec un pinceau rond imprégné de diluant, estompez les lignes pour les fondre avec la couleur de base en faisant des mouvements verticaux
e. Ajoutez de nouvelles traces afin d’accentuer les variations chromatiques

[u]L’effet zénithal :[/u]
Il est parfois nécessaire de renforcer les ombres et les éclaircies sur les zones peu accessibles avec l’aérographe. Pour ajouter des éclaircies ultimes, le jaune de Naples est parfait et fonctionne avec toutes les couleurs de base (le blanc est plus complexe à utiliser). Pour les ombres ultimes, de l’ombre naturelle sera préférée au noir (le noir reste également complexe).
[u]Mode opératoire :[/u]
a. Dépose de pointes d’huile directement sur la surface, ou l’on souhaite dégrader la teinte
b. On laisse sécher ces gouttes quelques minutes, puis on vient les fondre avec un pinceau plat en effectuant de petits mouvements circulaires.

[b]5. Les vernis :[/b]

[u]Le vernis « protecteur » :[/u]
Vernis acrylique mat Marabu, « Clear » Tamiya ou Klir, sensés protéger l’ensemble des travaux. Il faut toujours garder à l’esprit que le vernis, surtout brillant, aura tendance à assombrir votre couleur de base, mais assurera une bonne protection contre l’agressivité des produits de vieillissement.

[u]Le vernis pour des effets spécifiques :[/u]
Trace de pluie et vitres salies :
1. Le vernis mat Vallejo est le meilleur pour cet effet. Pour les traces de pluie, ajoutez un peu de « buff » ou une couleur similaire au vernis, et appliquez sur les plaques verticales et inclinées avec un pinceau, en travaillant sur des zones réduites. Le vernis Vallejo est toujours légèrement dilué avec un peu d’eau.
2. Une astuce très utile pour salir les pièces transparentes, appliquer du vernis avec un pinceau sur la pièce et lorsqu’il est sec, enlever le partiellement avec un cure-dent pour finaliser l’effet souhaité.

[b]6. Les pigments :[/b]

[u]Quelques repères MIG :[/u]
i. Light Dust / P037 : Empoussiérage général
ii. Light Rust / P024 : Effet de rouille (dégâts et échappement)
iii. Russian Earth / P034 : Boue foncée, effet humide, tons sombres de boue
iv. Dry Mud / P032 : Boue sèche et couleur de base pour boue sombre ou claire
v. Steel (AK Interactive) / AK086 : Métal & surface polie, armes et outils
vi. North Africa Dust (AK Interactive) / AK041 : Empoussièrage général, boue claire
vii. European Earth (AK Interactive) / AK041 : Boue sèche, sombre et claire
viii. Black (AK Interactive) / AK039 : Zones brulées

[u]Mode opératoire :[/u]
i. Comme pour les huiles, les pigments sont disposés sur une palette ; la réussite de l’empoussièrage dépend de la richesse de la palette. L’application des pigments s’effectue simplement en les déposant sur une zone à traiter, puis à les fixer. Le diluant acrylique Tamiya X20A est un très bon fixatif.
ii. Lorsque les pigments sont déposés correctement, il suffit de déposer quelques gouttes de diluant et de laisser s’étendre par capillarité.
iii. Laisser l’ensemble sécher pendant 20m, avant de recommencer la séquence, jusqu’à ce que l’empoussièrage soit réaliste.

[b]7. Les produits spécifiques :[/b]

[u]Le graphite :[/u]
i. Le meilleur produit pour les surfaces polies ou métallique. Un crayon de papier HB ou des mines d’arts graphiques, dans des teintes noires ou grises.
ii. Pour le traitement des armes, les pièces sont peintes en noir mat, puis brossées avec du graphite en variant l’intensité.

[u]Le liquide à brunir pour métal :[/u]
Pour peindre et vieillir les chenilles, 2 techniques existent :
1. La première consiste à apprêter et à peindre les chenilles, de la même manière que le reste du modèle.
2. La seconde nécessite l’emploi d’un produit de brunissage pour le métal, comme le Blacken It ou le Metal Brunishing AK Interactive.
Assemblez les chenilles en métal sous forme de plusieurs sections pour éviter une oxydation trop homogène ; Nettoyer les sections avec une brosse métallique et de l’acétone (toute saleté sur le métal empêchera le produit d’agir) ; Plongez les sections dans le produit pur et laissez tremper pendant différentes durées ; Assemblez et finalisez les chenilles.

[u]La laque à cheveux :[/u]
i. La surface est peinte dans sa couleur de base (celle qui réapparaitra avec les éraillures), puis protégée par une couche de vernis brillant.
ii. Si nécessaire, possibilité de disposer des masques pour protéger les surfaces que l’on ne souhaite pas traiter avec cette technique
iii. Vaporisez la laque directement de la bombe ; 3 couches seront nécessaires en laissant sécher chacune des couches (des passages rapides et brefs)
iv. Lorsque la dernière couche est sèche, appliquer la peinture que l’on souhaite détériorer (un blanc de camouflage hivernal par exemple) – Important : ne diluez pas la peinture avec le « Lacquer Thinner » mais plutôt un diluant acrylique ou de l’eau pour faciliter le décollement de la peinture.
v. Lorsque la peinture est sèche, environ après 5/7 minutes, humidifiez les surfaces avec de l’eau chaude, et à l’aide d’un cure-dent ou la pointe d’un scalpel, commencez à retirer partiellement la peinture. Travaillez progressivement et ajoutez régulièrement de l’eau sur la surface.
vi. Une fois le résultat obtenu satisfaisant, protégez le travail avec une nouvelle couche de vernis

[b]8. Guide synthétique & séquence pour la peinture de blindé :[/b]

[u]a. Sous-couches :[/u]
Tous types d’apprêts – obtenir une surface homogène pour détecter les défauts d’assemblage ; bien éliminer les aspérités par ponçage pour obtenir une surface lisse

[u]b. Pré-ombrage :[/u]
Tous types de peinture foncée – mise en valeur des volumes, en marquant les ombres principales sur le bas de caisse et les zones naturellement ombrées ; choisir une teinte plus sombre que la couleur de base

[u]c. Couleur de base :[/u]
Acryliques Tamiya, Gunze, Vallejo, AK et leur diluant respectif – couleur de base homogène sur l’ensemble du modèle ; utiliser toujours une couleur plus claire, car le vieillissement va assombrir la teinte de base

[u]d. Eclaircis :[/u]
Couleur plus claire, addition de « buff », « Deck Tan » ou jaune à la couleur de base – obtenir un aspect plus visuel plus attractif en illuminant certaines zones. Traditionnellement, on éclaircit le centre des panneaux, en réalisant autant de nuances que nécessaire. Ne pas hésiter à éclaircir, le vieillissement aidera à assombrir

[u]e. Protections :[/u]
Tous types de vernis acryliques – protéger les travaux de peinture précédents ; application d’une couche homogène sur l’ensemble du modèle

[u]f. Décalques :[/u]
Décalcomanies ou transferts à sec ou peinture motifs – identifier un véhicule spécifique ; Utiliser le MicroSet & MicroSol, protection avec du vernis brillant

[u]g. Eraillures :[/u]
Mélange conseillé : 50% de rouge + 50% de noir – faire apparaître des traces de combat et d’usure du blindé ; application avec logique sur les zones de passage de l’équipage, de maintenance, les éléments mobiles, traces d’impacts etc.

[u]h. Filtres :[/u]
Huiles extra-fines très diluées – légère modification de la couleur de base ; bien choisir la teinte de l’huile pour ne pas dénaturer, respecter le temps de séchage entre chaque filtre

[u]i. Protections :[/u]
Tous types de vernis acryliques – protection des filtres ; protection uniquement réservée aux zones ayant reçu des filtres

[u]j. Lavis :[/u]
Huiles – mise en valeur des volumes et des détails ; pertinence dans le choix de l’huile, généralement du noir et de l’ombre naturelle

[u]k. Accessoires :[/u]
Tous types de peinture – peinture des divers accessoires et outils ; les peintures acryliques ont un fini satiné et doivent être recouvertes de vernis mat

[u]l. Huiles :[/u]
Huiles extra-fines – aspect usé ou décoloré des surfaces, approche chromatique ; respect du temps de séchage, passage d’un voile de vernis entre chaque application d’huiles

[u]m. Vieillissement vertical :[/u]
Huile – traces d’écoulement ; travaillez progressivement avec des peintures fortement diluées

[u]n. Boue & poussière :[/u]
Huiles, pigments – vieillissement & aspect opérationnel ; doser les effets

[u]o. Touches finales :[/u]
Tous les produits – reproduction et insistance sur des zones spécifiques ou détails accentués ; quand on pense avoir terminé un modèle, oubliez le pendant quelques jours et observez-le de nouveau, pour d’éventuelles dernières corrections.

Yuri
Bavard
Bavard

Masculin
Nombre de messages : 2089
Age : 46
Localisation : PARIS XVIII
Date d'inscription : 20/03/2015
Points : 7786

Infos Fighters
Echelle favorite: 1/48
=>: FIGHTERS Group
Montages en cours / Mon stock:
3/103  (3/103)

Revenir en haut Aller en bas

Re: TUTO _ Techniques Espagnoles de José Luis Lopez Ruiz / Synthèse

Message par Clostermann le Lun 19 Sep 2016 - 4:36

Et bien Yuri chapeau, tu ne perds pas ton temps ! merci pour ce post super utile !
Je vois que tu habites Paris, je dispose de pas mal de place dans mon atelier, si ça te tente, je te réserve une petite place.

A+

Closter

Clostermann
Nouveau membre
Nouveau membre

Masculin
Nombre de messages : 46
Age : 51
Localisation : Paris XIII
Date d'inscription : 08/07/2015
Points : 187

Infos Fighters
Echelle favorite: 1/48
=>:
Montages en cours / Mon stock:
2/4  (2/4)

https://plastikdream.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: TUTO _ Techniques Espagnoles de José Luis Lopez Ruiz / Synthèse

Message par angus le Lun 19 Sep 2016 - 7:09

qu'appelle t'on une huile extra fine ?

angus
Passionné
Passionné

Masculin
Nombre de messages : 8832
Age : 53
Localisation : Toulouse cong
Date d'inscription : 11/08/2007
Points : 7373

Infos Fighters
Echelle favorite: 1/48
=>: FIGHTERS Group / Jury Concours
Montages en cours / Mon stock:
0/0  (0/0)

http://r1cmaf.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: TUTO _ Techniques Espagnoles de José Luis Lopez Ruiz / Synthèse

Message par ALF le Lun 19 Sep 2016 - 7:39

angus a écrit:qu'appelle t'on une huile extra fine ?

Ça vient de la finesse du broyage des pigments.
En general les extra fines sont haut de gamme, les pigments sont plus fins et la concentration des pigments est aussi plus importante. Ça peut avoir son importance lors de la realisation des filtres pour obtenir une couche transparente sans grains visibles.

ALF
"Big Moustache"

Masculin
Nombre de messages : 7137
Age : 45
Localisation : Region Parisienne
Date d'inscription : 08/10/2007
Points : 24718

Infos Fighters
Echelle favorite: 1/48
=>: FIGHTERS Group
Montages en cours / Mon stock:
0/0  (0/0)

Revenir en haut Aller en bas

Re: TUTO _ Techniques Espagnoles de José Luis Lopez Ruiz / Synthèse

Message par angus le Lun 19 Sep 2016 - 7:41

ah, tu parles de peinture, je me demandais s'il faisait un truc avec de l'huile.

angus
Passionné
Passionné

Masculin
Nombre de messages : 8832
Age : 53
Localisation : Toulouse cong
Date d'inscription : 11/08/2007
Points : 7373

Infos Fighters
Echelle favorite: 1/48
=>: FIGHTERS Group / Jury Concours
Montages en cours / Mon stock:
0/0  (0/0)

http://r1cmaf.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: TUTO _ Techniques Espagnoles de José Luis Lopez Ruiz / Synthèse

Message par ChrisCM le Lun 19 Sep 2016 - 12:36

Merci Yuri pour se partage de connaissance !
Au plaisir de voir le résultat de la mise en application en avril !

ChrisCM
Bavard
Bavard

Masculin
Nombre de messages : 1127
Age : 37
Localisation : Sablons
Ma photo : Le plastique c'est fantastique !
Date d'inscription : 05/06/2014
Points : 2944

Infos Fighters
Echelle favorite: Toutes
=>: FIGHTERS Group
Montages en cours / Mon stock:
1/160  (1/160)

Revenir en haut Aller en bas

Re: TUTO _ Techniques Espagnoles de José Luis Lopez Ruiz / Synthèse

Message par paul-m le Lun 19 Sep 2016 - 13:03

Joli synthèse merci.

paul-m
Grand Bavard
Grand  Bavard

Masculin
Nombre de messages : 5454
Age : 46
Localisation : vendee
Date d'inscription : 30/05/2011
Points : 10860

Infos Fighters
Echelle favorite: 1/72
=>: Fighters Group
Montages en cours / Mon stock:
1/8  (1/8)

Revenir en haut Aller en bas

Re: TUTO _ Techniques Espagnoles de José Luis Lopez Ruiz / Synthèse

Message par pifortyman le Lun 19 Sep 2016 - 22:39

OUI... intéressant mais il y a des trucs que j'aime pas trop en particulier sur la dilution "toxique" et inutilement violente des acryliques TAMIYA et GUNZE.
Les X-20A est bien suffisant sans attaquer un diluant à base cellulosique!
Gardez vos poumons!

pifortyman
Les conseillers techniques

Masculin
Nombre de messages : 6396
Age : 61
Localisation : 66
Ma photo :
Date d'inscription : 04/07/2005
Points : 25210

Infos Fighters
Echelle favorite: 1/72
=>: FIGHTERS Group
Montages en cours / Mon stock:
6/40  (6/40)

Revenir en haut Aller en bas

Re: TUTO _ Techniques Espagnoles de José Luis Lopez Ruiz / Synthèse

Message par Papywawa le Lun 19 Sep 2016 - 22:39

Clostermann a écrit:Et bien Yuri chapeau, tu ne perds pas ton temps ! merci pour ce post super utile !
Je vois que tu habites Paris, je dispose de pas mal de place dans mon atelier, si ça te tente, je te réserve une petite place.

A+

Closter

bonsoir,

je viens de voir que tu habitais dans le XIIIe, moi j'ai habité "rue de l'interne Loëb jusqu'en 1975 .
Est ce que  tu as connu le magasin de maquettes "Le paquebot" juste au début du XIVe
bonne soirée

Pour Yuri,

Bravo et merci, il ne reste plus qu'à faire des vidéos de démo..........

Papywawa
Initié
Initié

Masculin
Nombre de messages : 478
Age : 59
Localisation : 73 - Albertville
Date d'inscription : 11/02/2016
Points : 1455

Infos Fighters
Echelle favorite: Toutes
=>:
Montages en cours / Mon stock:
0/0  (0/0)

Revenir en haut Aller en bas

Re: TUTO _ Techniques Espagnoles de José Luis Lopez Ruiz / Synthèse

Message par Yuri le Lun 19 Sep 2016 - 23:02

Merci pour ton message ! Smile
En réalité, je suis dans le XVIII, Jules Joffrin.
Pas connu le magasin que tu cites en revanche...
A bientôt partner !!

Yuri
Bavard
Bavard

Masculin
Nombre de messages : 2089
Age : 46
Localisation : PARIS XVIII
Date d'inscription : 20/03/2015
Points : 7786

Infos Fighters
Echelle favorite: 1/48
=>: FIGHTERS Group
Montages en cours / Mon stock:
3/103  (3/103)

Revenir en haut Aller en bas

Re: TUTO _ Techniques Espagnoles de José Luis Lopez Ruiz / Synthèse

Message par Yuri le Lun 19 Sep 2016 - 23:03

pifortyman a écrit:OUI... intéressant mais il y a des trucs que j'aime pas trop en particulier sur la dilution "toxique" et inutilement violente des acryliques TAMIYA et GUNZE.
Les X-20A est bien suffisant sans attaquer un diluant à base cellulosique!
Gardez vos poumons!
Tu as raison de rappeler cette évidence Pierre...
Étonnant, évoqué nul part dans le bouquin !

Yuri
Bavard
Bavard

Masculin
Nombre de messages : 2089
Age : 46
Localisation : PARIS XVIII
Date d'inscription : 20/03/2015
Points : 7786

Infos Fighters
Echelle favorite: 1/48
=>: FIGHTERS Group
Montages en cours / Mon stock:
3/103  (3/103)

Revenir en haut Aller en bas

Re: TUTO _ Techniques Espagnoles de José Luis Lopez Ruiz / Synthèse

Message par pifortyman le Mar 20 Sep 2016 - 9:24

angus a écrit:qu'appelle t'on une huile extra fine ?

Aberration incompréhensible par le débutant... On dit "PEINTURE EXTRAFINE DE BEAUX ARTS A L'HUILE"... oui, je sais c'est long et entre "experten à l'ancienne", "HUILE EXTRAFINE" fait gagner de la salive et de l'encre!

En clair, le solvant liant, c'est l'huile (de lin.. souvent) destinée aux artistes peintres... et la taille des pigment qualifie la finesse de la peinture; PEINTURE FINE, EXTRFINE...

et donc si on veut pas voir de grains dan sles jus façon marc de café turc... nous on dépense 2/3 euros de plus, et on prend l'EXTRAFINE!



Appeler ca: HUILE EXTRAFINE est un raccourci qui rend la compréhension douteuse, je suis totalement d'accord avec ANGUS (comme souvent)

pifortyman
Les conseillers techniques

Masculin
Nombre de messages : 6396
Age : 61
Localisation : 66
Ma photo :
Date d'inscription : 04/07/2005
Points : 25210

Infos Fighters
Echelle favorite: 1/72
=>: FIGHTERS Group
Montages en cours / Mon stock:
6/40  (6/40)

Revenir en haut Aller en bas

Re: TUTO _ Techniques Espagnoles de José Luis Lopez Ruiz / Synthèse

Message par pifortyman le Mar 20 Sep 2016 - 9:36

Est ce que tu as connu le magasin de maquettes "Le paquebot" juste au début du XIVe
bonne soirée
[/quote]

Oh! mais l'on vieillit mon ami... Point de PAQUEBOT... Cette merveille de magasin à l'angle de la rue de Toldiac et de la rue Mouchez (rue de la santé, avenue Reille, et rue de la glacière, à deux pas du Parc Monsouris) se nommait le PAQUEBOT NORMANDIE. (j'y suis passé il y a peu, ca s’appelle place COLUCHE... qui était client de notre boutique mythique)

la vitrine coté rue de Tolbiac présentait des montages qui me faisait baver et celle doté Mouchez des boites de nouveautés...
Le personnel était compétent, on y trouvait toutes les marques de l'époque (frog, matchbox, monogram, heller, airfix, Revell, itaeAeri)? llindberg, les peintures Humbrol, Revell... et Molak, les decals ABT et de ses rivaux de l'époque, et déjà, tout le matériel de cartes et tubes plastique et balsa! il y avait aussi des kits en pot de yaourt... et le vendeur s'appelait Falconet (Patron?) de l'autre coté à gauche de l'entrée, c'était peluches et poupées, je sais pas pourquoi, j'ai jamais visité! Par contre, juste après les maquettes, il y avait les farces et attrapes ainsi que les pétards, bombes algériennes et autres amorces qui occupaient certains de nos coupables loisirs

C'était mon dealer!! A un petit kilomètre à pied de chez moi... on va pas déranger le 62, pour si peu!!!

Souvenirs , souvenirs!

J'étais à Perpignan depuis longtemps quand ca a fermé en 2007... mais ca m'a fait un coup de vieux!!

PS: vu l'emplacement du mag... il était juste au commencement du 13art ! S'il avait été au commencement du 14, il eut été adressé rue d'Alesia!!


Dernière édition par pifortyman le Mar 20 Sep 2016 - 10:48, édité 1 fois

pifortyman
Les conseillers techniques

Masculin
Nombre de messages : 6396
Age : 61
Localisation : 66
Ma photo :
Date d'inscription : 04/07/2005
Points : 25210

Infos Fighters
Echelle favorite: 1/72
=>: FIGHTERS Group
Montages en cours / Mon stock:
6/40  (6/40)

Revenir en haut Aller en bas

Re: TUTO _ Techniques Espagnoles de José Luis Lopez Ruiz / Synthèse

Message par pifortyman le Mar 20 Sep 2016 - 10:29

Yuri a écrit:
pifortyman a écrit:OUI... intéressant mais il y a des trucs que j'aime pas trop en particulier sur la dilution "toxique" et inutilement violente des acryliques TAMIYA et GUNZE.
Les X-20A est bien suffisant sans attaquer un diluant à base cellulosique!
Gardez vos poumons!
Tu as raison de rappeler cette évidence Pierre...

Étonnant, évoqué nul part dans le bouquin !

Ca ne m'étonne nullement!

Ce bouquin, est l’OPINION d'une personne, SA technique, pas un système universel et donc TRES SUBJECTIF. Une méthode qui lui donne d'excellents résultats, certes mais
-Ca lui fait laisser inévitablement de coté pas mal de produits du marché... Il aime les HUMBROL METALIZER, on le comprend.. Mais il néglige les autres marques performantes modernes de peintures metal!
-L’apprêt obligatoire est aussi peut être intéressant pour les cibles qu'il monte, mais pour l'aviation, beaucoup le considèrent comme nuisible à la clarté des lignes de structures

Par contre, ses explications pour la patine (jus, lavis, etc)... sont fort bien expliqués, même si d'autres méthodes sont tout à fait utilisables! Certains moins intéressantes pour nos objets volants (sauf peut être pour les entrailles des zincs) Comme dirait Oriol-Anis, l'inspiration du moment joue, doit jouer une grande part!

Je pense qu'une étude similaire sur l'aviation, par un autre auteur, qui je crois existe, donnerait non pas des résultats opposés, mais différents et surtout COMPLEMENTAIRES!

Les synthèses d'accessoires et produits que font les forum sont aussi des compléments indispensables à ce type de publications: tous les produits ne sont pas toujours disponibles, ni dans nos ateliers, ni chez nos dealers, ni souvent dans nos budgets: il faut donc combiner avec... la débrouillardise gauloise et un poil d'imagination!

PS: On notera que dans les bouquins, et revues, le' degré de toxicité des produits et les consignes de sécurité ne sont que très, très, très rarement évoqués!!

pifortyman
Les conseillers techniques

Masculin
Nombre de messages : 6396
Age : 61
Localisation : 66
Ma photo :
Date d'inscription : 04/07/2005
Points : 25210

Infos Fighters
Echelle favorite: 1/72
=>: FIGHTERS Group
Montages en cours / Mon stock:
6/40  (6/40)

Revenir en haut Aller en bas

Re: TUTO _ Techniques Espagnoles de José Luis Lopez Ruiz / Synthèse

Message par Nelson25 le Mer 21 Sep 2016 - 13:04

Heu je rejoins Piforty, loin de dire que ce livre n'est pas bon; (je l'avais d'ailleurs commandé) et cela reste une mine d'info mais effectivement assez subjectif prenant position pour un type de produit...

il y a cela aussi qui à mon avis est complet et aborde plusieurs techniques pour la même chose :
http://www.migjimenez.com/en/books/581-lencyclopedie-techniques-modelisme-daviation-vol3-peinture-francais.html

Le volume 4 est tout aussi une tuerie et l'auteur aborde beaucoup de technique différente pour la même étape (peinture vol3 et patine vol4 : celui-ci est d'ailleurs impressionnant; l'auteur est très exaustif pour chacune des techniques qu'il aborde. C'est à mon sens le tome pour ce moment le mieux !! )
Pour le coup, mon avis est tout de même influencé par la qualité que je trouve à ces bouquins !!
Honnêtement pour ceux qui n'aurait pas encore le vol3 et 4 c'est le moment !!!

Nelson25
Bavard
Bavard

Nombre de messages : 2141
Age : 36
Localisation : Orsay
Ma photo :
Date d'inscription : 05/09/2010
Points : 6900

Infos Fighters
Echelle favorite: 1/72
=>: FIGHTERS Group
Montages en cours / Mon stock:
2/38  (2/38)

Revenir en haut Aller en bas

Re: TUTO _ Techniques Espagnoles de José Luis Lopez Ruiz / Synthèse

Message par Yuri le Mer 21 Sep 2016 - 13:22

Vol.4, commandé chez Gilles !! Smile)... en approche !!

Yuri
Bavard
Bavard

Masculin
Nombre de messages : 2089
Age : 46
Localisation : PARIS XVIII
Date d'inscription : 20/03/2015
Points : 7786

Infos Fighters
Echelle favorite: 1/48
=>: FIGHTERS Group
Montages en cours / Mon stock:
3/103  (3/103)

Revenir en haut Aller en bas

Re: TUTO _ Techniques Espagnoles de José Luis Lopez Ruiz / Synthèse

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 21:36


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum