FIGHTERS
Rejoignez-nous sur FIGHTERS, le forum des passionnés de maquettes avions et hélicos !

T-6G 1/32eme: A propos du "WI"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

icone1 T-6G 1/32eme: A propos du "WI"

Message par patrickdessables le Lun 17 Oct 2016 - 11:38

Bonjour, je suis nouveau sur ce forum! Je suis un maquettiste isole a Abu Dhabi ou le desert n'est pas que de sable: Ici, il n'y a pas UN SEUL magasin de maquettes digne de ce nom!
L'été  étant la saison propice aux montages (a l'inverse de la France, car il fait +45 deg., j'en ai profite pour monter le T-6 de Kitty Hawk, qui m'a donne beaucoup de fil a retordre. J'ai meme pondu un petit article sur le sujet. Quelqu'un est-il intéresse???

patrickdessables
Nouveau membre
Nouveau membre

Masculin
Nombre de messages : 21
Age : 56
Localisation : Abu Dhabi
Ma photo :
Date d'inscription : 17/10/2016
Points : 98

Revenir en haut Aller en bas

icone1 Re: T-6G 1/32eme: A propos du "WI"

Message par Didier NISI le Lun 17 Oct 2016 - 12:41

Bonjour Patrick,
Bien sur qu'on est intéressé par ton montage, le forum est fait pour ça, explique nous les probs que tu as rencontré lors de ton montage, ce sera intéressant pour ceux qui voudrais le faiire

Didier NISI
Passionné
Passionné

Nombre de messages : 8348
Age : 57
Localisation : METZ
Date d'inscription : 13/01/2012
Points : 21345

Infos Fighters
Echelle favorite:
=>: FIGHTERS Group
Montages en cours / Mon stock:
0/0  (0/0)

Revenir en haut Aller en bas

icone1 Re: T-6G 1/32eme: A propos du "WI"

Message par chris78 le Lun 17 Oct 2016 - 13:13

oui on est intéresser, no soucis .    +45 degrés c'est plus que chaud, vive la clim !

Chris78

chris78
Bavard
Bavard

Masculin
Nombre de messages : 1773
Age : 54
Localisation : versailles
Date d'inscription : 19/03/2010
Points : 4555

Infos Fighters
Echelle favorite: 1/72
=>:
Montages en cours / Mon stock:
1/5  (1/5)

Revenir en haut Aller en bas

icone1 T-6G Kitty Hawk 1/32eme

Message par patrickdessables le Mar 18 Oct 2016 - 5:22

Bonjour a tous! merci pour l'intérêt que vous portez a ce montage. Ci dessous, l'article en question. Il est très long, désolé je n'est pas encore trouve le moyen de l'insérer en PJ. les photos devraient suivre sous peu. Bonne lecture!

L’histoire de ce montage :
J’ai décidé de me lancer dans le montage de ce kit après avoir découvert que l’illustration de la boite représentait l’avion que mon père avait piloté durant la guerre d’Algérie, le T-6G2 « WI » Sn 11440. Il s’est même crashé avec, suite à des tirs venus du sol. Donc, après avoir cassé la tirelire, me voila embarqué dans un montage qui s’annonçait plaisant et assez facile...Bien sur, j’ai choisi comme décoration le fameux « WI » dont je possède quelques photos d’époque, couleur et n&b, fournies par mon père.


Le Kit :
Ce kit, produit en 2014, a déjà fait l’objet de nombreuses analyses sur les sites anglo-saxons, moins sur les sites français. Au delà des commentaires très positifs sur la forme générale, la gravure et la finesse des détails et la variété des décorations proposées, un examen plus approfondi révèle que la maquette n’est pas exempte de gros défauts dont je vous propose la revue de détail ci-dessous. Eduard et d’autres marques ont produit des kits d’améliorations.


La doc:
Avant de commencer le montage, je vous recommande de vous munir d’une solide documentation (comme d’habitude) et de bien faire la distinction entre les versions AT-6D, T-6D, T-6G, Harvard MkII, SNJ... car suivant les types, des différences notoires existent dans le cockpit, le compartiment moteur, la forme de la verrière etc.
Internet est une mine de renseignements sur la bête, plus spécialement les sites américains de reconstruction de warbirds. Mais a ce sujet, attention aux ajouts d’équipements modernes ! La liste – non exhaustive- des publications et des liens internet sur le T-6 est donnée en fin d’article.
La version qui nous intéresse ici est « T-6G2 », spécifiquement « bricolée » pour l’Armée de l’Air dans le cadre des opérations en Algérie. Je vous conseille l’acquisition de l’excellent fascicule d’Alain Crosnier édité chez DTU, « T-6 sur l’AFN » qui donne toutes les modifications apportées au modèle US pour en faire une bête de guerre. Il existe aussi un site internet français ou de nombreuses photos N&B ou couleur de T-6G2 ont été mises.
     
Commençons par le cockpit :
La construction de l’habitacle est une « maquette dans la maquette », avec de nombreux détails et des pièces assez finement moulées mais qui m’a demandé beaucoup d’heures de travail. Une comparaison entre ce qui est proposé dans la boite et des photos de la chose réelle révèle cependant de grosses erreurs :
 Je vous conseille de commencer par la structure tubulaire du cockpit, en oubliant les sièges qui viendront en dernier lieu. Cette structure est correcte pour la place avant, fausse pour la place arrière (observateur): elle devrait être légèrement « pyramidale » vers l’extérieur afin de loger le gros boitier radio sur la droite et non plate telle que moulée. Je l’ai donc entièrement reconstruite à l’aide de photos. Il conviendra d’ajouter d’autres montants de-ci de-là pour compléter l’ensemble. Au final, je me suis aperçu que je l’avais entièrement refaite !
 les repose-pieds ont été refaits dans de la feuille d’aluminium car ils sont trop épais et faux tels que proposés (forme fausse et ils sont individuels et non d’un seul tenant). Les palonniers et leurs supports ont été agrémenté des leviers et autres tubes additionnels. J’ai rajouté tout un tas de câblages, leviers, boutons, fusibles et autres boites noires entourant les sièges en me basant sur les photos et en utilisant la photodécoupe Eduard. Les boitiers radio d’origine ont été conservés et re-détaillés en ajoutant les câblages. Une prise électrique de parc a été rajoutée à hauteur du poste de l’observateur, sur la structure arrière. Les commandes des gaz ont été refaites afin de figurer les trois manettes (gaz, mixture et pas de l’hélice). La planche d’instruments de bord du pilote doit être modifiée car, sur les T-6G2, elle n’a pas l’échancrure a droite pour la mitrailleuse, figurée par Kitty Hawk. J’ai construit et ajouté le boitier radio SCR 300 qui doit prendre place sous le tableau de bord du pilote. Celui-ci était une particularité des T-6G2 français. J’ai trouvé sur Internet les détails de celui-ci et, en fait, seule la platine supérieure avec la connexion de l’antenne est visible. Les instruments ont été refaits un par un en ajoutant leurs couronnes. Les différents switches et boutons sont également rajoutés, idem pour la planche de bord de l’observateur, plus simple.
 Attention à la position du tableau de bord de l’observateur et de sa casquette : il est beaucoup trop avancé et devrait être rentré à moitié dans le pylône anti-crash. Les différents câbles à l’arrière des instruments de bord ont été rajoutés un par un. J’ai modifié aussi le pylône anti-renversement qui, à son sommet, est bien trop épais. J’ai refait le « chapeau » qui est formé dans de la feuille d’alu. Les montants sont gardés car justes.
 Les cloisons avant et arrière servant de support de la structure ont été « aérées » par perçage de certains orifices qui laissaient passer les différents câbles de commandes. Une fois celles-ci améliorées, elles sont collées à la structure.
Vue du coté droit, qui, une fois dans le fuselage, sera caché. Une fois la structure, les tableaux de bords, le pylône et les divers équipements terminés, il faut poser le tout sur le plancher. La aussi la position du plancher par rapport à la structure est fausse. En fait le dessus du réservoir central faisait office de plancher. Celui-ci était de forme elliptique, pour respecter la cambrure des ailes. Il faut donc « l’incliner » vers l’arrière pour simuler cette cambrure.
   
 Les sièges : ici, gros problème !
o Les sièges des T-6G2 français étaient de type « Warren Mac Arthur » (qui équipaient aussi les P-
51D Mustang) et non comme ceux proposés dans la boite (type « Shick Johnson »). Ici un gros travail de scratchbuild est nécessaire pour en obtenir de corrects, à savoir un baquet de forme carrée avec un dossier assez rudimentaire monté sur une armature tubulaire. La encore Internet est venu à mon secours car j’y ai déniché les plans des différents sièges des T-6. J’ai donc acquis sur le marché des sièges de P-51 à l’échelle de la marque « Barracuda Studio », pour finalement m’apercevoir que seule la partie inférieure (le baquet) était utilisable (et encore...). J’ai donc retravaillé ce baquet, fais en scratch le dossier ainsi que l’armature tubulaire et son renfort supérieur qui tenait l’ensemble sur la structure. (A noter, cette armature était métallique et non peinte en « interior green »).
o Les harnais : Voulant obtenir un maximum de fidélité, j’ai acheté à grands frais les harnais de P-
51D au 1/32eme de la marque « HGW » qui me semblaient très réalistes sur les pubs. Hélas, j’ai vite déchanté car les confectionner a été une vrai galère, pour ensuite m’apercevoir qu’ils étaient largement sous-dimensionnés (plus proche du 48eme). Comme quoi la photo alléchante du produit fini sur le site peut se révéler trompeuse... A éviter donc... Finalement les harnais Eduard ont très bien fait l’affaire.
 Enfin, on termine en détaillant la structure interne du fuselage droit, à ce niveau, pour lui donner plus de volume, en refaisant les renforts notamment;
Une fois le cockpit terminé et patiné, ce qui m’a pris beaucoup d’heures et de jurons, je me suis dit qu’il était dommage de cacher tout ce travail dans le fuselage. Donc, l’idée stupide d’ouvrir la partie gauche du fuselage pour montrer tout ca m’a prise avant de coller les deux demi-fuselages ensemble. L’opération de chirurgie est assez simple, il suffit de bien suivre les lignes de structure du kit. Le seul inconvénient est l’épaisseur du plastique à cet endroit. En guise de conclusion pour cette partie, si vous décidez de garder le cockpit tel quel (« Out Of the Box, OOB »), vous ne serez pas déçu du résultat avec comme bémol les sièges qui ne sont pas représentatifs des T-6G2 français et la position du tableau de bord arrière, trop reculé par rapport au pylône anti crash, ce qui reste aisément modifiable.
Un mot sur la longue verrière qui est agrémentée de poignées pour la partie pilote et observateur. Les rails pour faire coulisser celles-ci sont également figurés sur le fuselage. La dernière partie de celle-ci est sujette à caution quand à sa forme trop évasée.


Le Fuselage:
D’après le plan à ma disposition, il semble juste en longueur. Le seul point noir est la forme de la trappe à bagages coté gauche, qui est de forme fausse. Il faut la regraver complètement. J’ai choisi de la représenter ouverte, donc de faire tout son intérieur, sur la base de photos disponibles. Comme évoqué plus haut, l’autre point discutable de ce kit est la section arrière de la verrière. Celle-ci est beaucoup trop large, elle devrait être plus « pincée ». Ce gros défaut est difficilement corrigeable à moins d’avoir recours à une opération de chirurgie lourde. J’ai donc opté ici pour la solution de facilité et je l’ai laissée telle quelle. Un kit est maintenant disponible pour corriger cette erreur.
L’autre particularité est le collage d’une trappe sur le dessus de la partie arrière du fuselage, qui complique singulièrement le montage car elle ne s’ajuste pas bien. Il aurait été plus facile pour Kitty Hawk de figurer cette trappe en ligne de structure plutôt que de la mouler en pièce séparée. Une fois les deux moitiés assemblées, j’ai juste rajouté une tôle semi-circulaire découpée dans de la feuille d’aluminium en bout de verrière qui, sur les photos réelles de l’avion, apparait en surépaisseur. Comme mentionné plus haut, j’ai ouverts toute la partie gauche du fuselage, en partant du capot moteur jusqu'au compartiment a bagages. Une fois la découpe des panneaux effectuée, Je leur ai fait subir une bonne cure d’amaigrissement, car le plastique est trop épais et retravailler la face intérieure, afin d’en figurer la structure. Attention à la position des marchepieds qui, sur l’avion réel, étaient démontables afin de retirer le panneau de fuselage. Enfin, deux trous sont percés sur chaque demi-fuselage, entre la position de la cocarde et la dérive, servant à positionner une barre de levage. La structure en avant de la roulette de queue a été ajoutée car inexistante sur le kit.

Le Moteur et ses alentours:
Le moteur P&W R-1340 fourni est très acceptable tel quel. Néanmoins, ayant choisi de représenter le capot moteur ainsi que la partie avant jusqu'à la cloison coupe-feu ouvert, j’ai donc opté pour le moteur en résine de la marque « Victory Models/Vector Resin» qui est beaucoup plus fin et fort convaincant.
Une fois ce moteur monté, augmenté des fils de bougies et autres détails, peint et sali, j’ai adapté la couronne séparant ledit moteur des collecteurs d’échappements en perçant celle-ci de trous correspondant à chaque sortie de cylindres. Attention à bien creuser la partie finale du pot d’échappement, qui manque de profondeur.
Une fois le montage du moteur, de sa partie arrière (beaucoup plus détaillée que celle du kit) et des échappements terminé, il faut greffer le tout sur le bâti-moteur. Si vous choisissez d’ouvrir la partie du kit située entre la cloison pare-feu pilote et la couronne arrière du bloc moteur, l’étape suivante consiste à coller le gros réservoir d’huile et son filtre fournis dans le kit puis d’y ajouter les diverses tubulures allant de l’un à l’autre. Les autres câbles, tringles des commandes de gaz, tuyaux et diverses boites ont été rajoutés suivant les photos. Les tôles de fixation des panneaux de fuselage ont été faites dans de la feuille d’aluminium. J’ai aussi fais la tôle concave interne coté droit qui entourait la partie finale du pot d’échappement (dans le kit, c’est une simple échancrure). Mais si vous optez pour un kit « tout fermé », l’ensemble des pièces non visibles et non essentielles au montage peut aller dans la boite à rabiot.
Le moteur Vector Resin une fois monté sur le kit. La couronne séparant les cylindres du collecteur d’échappement a du être « adaptée » pour correspondre aux sorties d’échappement du nouveau moteur. Les tubes du bâtis-moteur sont trop fins et doivent être refais puis collés sur la deuxième couronne. Enfin, le moteur peut être greffé au total en s’assurant que la position des collecteurs d’échappement est correcte et que la partie terminale du pot d’échappement s’adapte sans problème dans son logement. J’ai gardé la grosse manche à air en remplaçant juste son filtre avec des micro-grilles. Mais l’examen des photos d’époque montre que celle-ci était la plupart du temps démontée.
Comme remarquée par les maquettistes Anglo-saxons, l’hélice du kit est fausse, beaucoup trop grande et de forme erronée. Je l’ai remplacé par celle de la marque « AMS Resin » qui elle, est correcte. La casserole est fermée par une tôle circulaire à sa base, comme en vrai. La prise d’air ventrale a été améliorée en la creusant et en refaisant sa lèvre, en ajoutant un renfort interne et en perçant quatre petits trous faisant office de purge à sa base. Normalement les tubes sortaient des orifices mais avec le temps, sur les « vrais avions », ils disparaissaient. La pièce est ensuite collée sur la partie ventrale du fuselage après avoir évidé sa forme. Si tout va bien, le gros filtre à huile doit pouvoir se positionner juste au- dessus.


Le Capot Moteur :
Proposé en trois parties, Il « colle » trop au fuselage et devrait être plus évasé. Les photos de l’avion (voir plus haut) montrent un décrochement très visible entre le fuselage et le capot qu’il faut corriger, en agrandissant sa circonférence. Pour cela, j’ai rajouté un bon 1,5mm de carte plastique afin « d’ouvrir » plus celui-ci et obtenir ainsi ce fameux décrochement. A vérifier aussi, la position des lignes de structure qui sont fausses.


Les Ailes et les surfaces mobiles (ailerons, gouvernes et volets) :
La surface des ailerons arrières est beaucoup trop prononcée et devra être atténuée par ponçage afin d’en réduire les creux. Sur l’avion réel, ils sont en métal et non en toile. La gravure des ailerons a été refaite afin de représenter le rivetage. Les « trim tabs » ont été séparés puis repositionnés pour plus de fidélité. J’ai rajouté les volets de la marque Eduard car ceux de la boite ne sont pas convaincants du tout. Attention ici car la structure interne de ceux proposés par Eduard est aussi incorrecte. Les trous percés dans chaque membrure sont trop petits, le tube (à rajouter, non fourni) qui passe au travers doit être plus gros. Ensuite, la section centrale des volets, en forme de U renversé est trop mince. J’ai rajouté également les gouvernes connectant ledit tube aux volets (trois par volets). Il est à noter que très peu de photos d’époque montrent l’avion au sol volets « tout sortis », donc la solution de facilité ici est de tout fermer ! Les vitres des phares d’atterrissages ont été refaites car ceux du kit sont trop épaisses. Attention aux phares, ils sont différents: Sur l‘aile droite, il n’y en a qu’un seul alors que sur l’aile gauche, il y a un phare « normal » plus un petit phare rouge. A L’extrémité de l’aile gauche, certains T-6G2 avaient un indicateur de décrochage, rajouté en crash program. Le « WI » n’en avait pas, donc inutile de l’ajouter. Attention également au tube Pitot en bout d’aile droite, deux types différents existaient (un en forme de « harpon », l’autre plus classique).


L’armement et les charges externes :
Autre gros point noir du kit:
 Les gondoles des mitrailleuses sont complètement fausses en forme et en proportion. Elles sont trop courtes de 5 bons millimètres et devraient se prolonger beaucoup plus en arrière sur l’intrados de chaque aile (voir photos). De plus, Kitty Hawk a rajouté une grossière ligne de rivets qui n’existait pas sur celles-ci. J’ai les ai refaites complètement en rajoutant a la fin des supports plus fins et les éjecteurs de douilles. J’ai rajouté un renfort latéral entourant chacune de ces gondoles sur l’intrados, très visibles sur les photos. A noter que ces gondoles s’ouvraient en deux parties et se démontaient suivant une ligne longitudinale, d’où la couleur alu de la partie inferieure. Les tubes des mitrailleuses seront refaits en micro-tubes. Les supports des roquettes T-10 sont trop simplistes. A l’aide de feuilles d’alu j’ai refait les supports ajourés, les mats et leurs renforts et les rails. Les racks à bombes Alkan ont été fait en scratch. Afin de me simplifier la vie, je n’ai conservé que les roquettes T-10 et oublié les bombes et les paniers à roquettes. Les roquettes T-10 sont acceptables telles quelles mais l’examen des photos montre que leur tête n’était pas pointue mais contenait un percuteur de forme cylindrique. J’ai, pour chaque roquette, refait les bagues de fixation et ajouté un connecteur de mise a feu allant de l’aile au mat-support puis de celui-ci vers la tuyère de la munition. Opération à répéter six fois !


La partie centrale de l’intrados et la racine des ailes :
J’ai refait les bouchons des réservoirs et j’ai confectionné les deux petites fenêtres d’indicateurs de
positionnement de trains, qui ont totalement été oubliées par Kitty Hawk. Sur l’intrados, deux renforts longitudinaux ainsi que deux « tubes reniflars » en avant des volets ont été rajoutés. Suivant l’avion que vous avez choisi de représenter, il vous faudra peut-être rajouter des antennes radio filaires, qui n’étaient pas forcement présentes sur tous les appareils. Au devant des puits de trains la prise d’air a été refaite et un petit élément semi sphérique (lampe ?) a été rajouté de part et d’autre. La jonction de cet élément sur le fuselage nécessite un peu de masticage et une fois greffé, il sera nécessaire de refaire le contour des puits de trains accueillant les roues. Ceux-ci doivent être parfaitement circulaires, ce qui n’est pas le cas. Ils manquent également de profondeur et j’ai rajouté une bande de 1mm de large autour des puits de train coté bord d’attaque pour corriger ce défaut. La bande noire d’accès à l’avion est peinte uniquement sur le coté gauche sur le « WI » comme le montrent les photos d’époque.

Les trains d’atterrissage et les puits de trains :
La, un gros travail est nécessaire pour redonner la forme exacte et garnir l’intérieur des puits de trains. Après
examen des pièces fournies dans le kit, trop basique, j’ai choisi de tout refaire en scratch.
La première étape consiste à leur donner une forme correcte et, pour cela, se baser sur un bon plan. Une fois la forme générale corrigée, on s’aperçoit que bien évidement les trappes de trains ne correspondent plus au dessin des puits de trains. Qu’importe, ces trappes étaient démontées sur les avions réels donc pas besoin de les monter et exit le problème!
La deuxième étape consiste à réaménager l’intérieur des puits de trains car les pièces proposées par Kitty Hawk ne sont pas convaincantes du tout. D’abord, j’ai refait toute la tuyauterie, puis je me suis attaqué à la partie logement des roues. Ici, il convient ici de donner une forme concave à la photo découpe Eduard avant de la coller puis, en arrière de celle-ci, confectionner une petite trappe qui accueille un petit crochet qui devait être relie à l’indicateur de « train sorti/rentre » sur l’extrados. Ensuite, le pourtour arrière des puits est garni de panneaux en alu figurant la tôle. Il faut construire des structures, à l’intérieur de la partie triangulaire séparant les logements de roues de celle accueillant la jambe de train et également à l’intérieur du logement de la roue, comme le montrent les photos plus haut. Ouf !
Enfin, les trains : Ceux du kit ont fini dans la boite à rabiots et ont été remplacés par ceux en métal blanc de la marque « Scale Aircraft Conversion », agrémentés de la photo découpe d’Eduard et des tuyaux hydrauliques. La roulette de queue est beaucoup plus fidele à la réalité, celle du kit étant sous-dimensionnée.
La position des trains dans les puits est totalement fausse, trop avancée vers le centre de l’avion. Ils devront être remis plus à l’extérieur. Les roues sont acceptables telles quelles.


La peinture :
L’avion en question est peint en jaune façon « US Trainer Yellow », car l’Armée de l’Air les a reçus dans cette configuration. Ils seront repeints en alu à partir de 1958, faisant disparaitre la fameuse gueule de requin et les cocardes de fuselage au passage.
J’ai choisi de ne conserver que l’insigne de l’EALA 13/72 et le serial number de l’avion de la planche de décals après m’être aperçu que celle-ci comportait de grossières erreurs. (A noter que suivant les périodes, l’insigne n’était pas systématiquement peint). J’ai donc peint toutes les cocardes, le drapeau de dérive et la fameuse gueule de la 13/72 et ses yeux car l’ensemble fourni dans la planche est totalement faux. Le code « WI » est également beaucoup trop fin, donc repeint (il est à peu prés de bonne taille pour l’avion après 1958). Afin de faciliter le travail, j’ai peint les cocardes et le code « WI » sur les demi-fuselages avant collage et celles sur les ailes avant le montage final, ce qui évite des manipulations scabreuses avec l’aérographe !
L’avion est d’abord peint en alu de chez Alcald puis pré-ombragé ensuite, avant l’application de la teinte finale. L’analyse des photos d’époque montre que le jaune utilisé était assez soutenu. J’ai donc effectué un mélange de Humbrol Hu154 « Insigna Yellow Matt » et Hu24 «Trainer Yellow » dans les proportions 50%-50%, pour coller au plus prés a la teinte d’origine, le Humbrol « Trainer Yellow » étant trop palichon. Je l’ai utilisé tel quel pour éclaircir quelques panneaux ca et la en finale.


Le weathering et les finitions :
J’ai sali « classiquement » la maquette en suivant les photos du modèle réel qui était passablement usé a la vue de son utilisation intensive, à savoir force écaillages et éraflures diverses sur le capot moteur et sur la casserole d’hélice. L’intrados et la partie ventrale sont salis à l’aide de pastels et par l’application d’un jus marron-noir. L’échappement a été peint à l’aérographe.
L’antenne gonio en forme de goutte d’eau n’était pas montée sur le « WI », j’ai donc juste ajouté sa base. Le mat d’antenne était de couleur « dark green ». Une antenne fouet devant la roulette de queue est ajoutée ainsi que l’antenne filaire du poste SCR-300, juste montée sur le « WI ». Des isolateurs sont ajoutés sur les extrados des profondeurs. L’analyse des photos montre que les fils d’antennes n’étaient pas si fins que ca !
Le « WI » avant 1958. Le code est plus épais que celui propose par Kitty Hawk et seule l’antenne du poste SCR 300 équipe l’avion. L’insigne de la 13/72 (« Uturu ») manque.
Une autre superbe photo du « WI » avant 1958, en vol, cette fois avec l’insigne.
 
Petit guide des erreurs a corriger pour un T-6G2 en AFN:
 Cockpit
 sièges à changer ;
 structure tubulaire à revoir et à garnir ;
 position du tableau de bord observateur trop arrière ;
 viseur SFOM et poste radio SCR 300 à faire;
Fuselage :
 Forme de la trappe du compartiment à bagage ;
 Partie arrière de la verrière trop évasée ;
 Partie avant de la roulette de queue à confectionner.
Moteur :
 Hélice trop grande et fausse ; Ailes et armement :
 Gravure à reprendre, ajout de panneaux ;
 Gondoles des mitrailleuses fausses ;
 Supports Roquettes T-10 trop basique ;
 « fenêtre témoin » des indicateurs de train à faire ;
 Bouchons des réservoirs d’essence (modification optionnelle) ;
 Phare d’atterrissage à corriger.
Trains :
 Puits de train de forme erronée et à refaire;
 Position des jambes de trains ;
Decals :
 Pour un avion de l’EALA 13/72, le code WI, la gueule de requin et ses yeux sont totalement faux. Conclusion :
Plus habitué au 1/72eme, en commençant ce montage, je ne m’attendais pas à découvrir tant d’erreurs, à remplir autant la boite a rabiot, à faire toutes ces corrections et y passer globalement tant de temps !
Mais ce T-6G reste un bon kit qui, monté « OOB » vous donnera une réplique acceptable de l’avion. Les plus exigeants auront noté les erreurs flagrantes qui demandent malheureusement un gros travail, surtout au niveau de l’armement. Peut-être que les productions artisanales se pencheront sur la question... Bref, une très bonne base idéale au superdétaillage d’un avion emblématique de L’Armée de L’Air.
J’espère que cet article vous a plu malgré la piètre qualité des photos !
   
Documents utilisés pour ce montage:
Livres :
- « T-6 sur l’AFN » d’Alain Crosnier, éditions DTU ; d’autres excellents ouvrages existent, non
accessibles pour moi malheureusement !
Sites Internet : en tapant les mots clés « T-6 Algérie » ou encore « T-6 AFN », vous allez tomber sur une foultitude de sites dont les plus intéressants sont, a mon avis, les suivants :
 Frenchwings.net : chaudement recommandé grâce à son énorme photothèque ;
 Traditions-air.fr: de très belles photos couleurs d’époque !
 Avions-de-la-guerre-d’algerie-over-blog.com ;
 Aerostories.free.fr/events/algérie ;
 Escadrilles.org ;
Pour des vues de détails de l’avion (cockpit, structure interne, etc): Pour les sites maquettistes, les
habituels :
 Cybermodeler.com ;
 Airfixtributeforum.com ;
 Modelersite.com ;
Etc.
Pour les sites de warbirds :
- warbirdheritagefoundation.com ;
- warbirdalley.com ;
- warbird-central.com ;
- etc.

patrickdessables
Nouveau membre
Nouveau membre

Masculin
Nombre de messages : 21
Age : 56
Localisation : Abu Dhabi
Ma photo :
Date d'inscription : 17/10/2016
Points : 98

Revenir en haut Aller en bas

icone1 Re: T-6G 1/32eme: A propos du "WI"

Message par personeni alain le Mar 18 Oct 2016 - 6:27

salut
voila un reportage pour le moins complet !!! y a du boulot !!!! tout le monde savait que la position du train dans son logement était fausse , mais il y a pas mal de petits problème de justesse ça et là . J'ai hate de voir ton T6 fini , et si en plus tu as quelques photos de ton pas à pas , c'est pas re refus ........
Alain

personeni alain
Bavard
Bavard

Masculin
Nombre de messages : 2250
Age : 59
Localisation : aude
Date d'inscription : 02/03/2012
Points : 6465

Infos Fighters
Echelle favorite:
=>: Fighters Group
Montages en cours / Mon stock:
0/0  (0/0)

Revenir en haut Aller en bas

icone1 T-6G Kitty Hawk 1/32eme, suite

Message par patrickdessables le Mar 18 Oct 2016 - 7:08

Re-bonjour
Question bête d'un dinosaure informatique: comment faire pour insérer des images? en passant par l'icône, j'ai un adresse URL qui ne correspond a rien. Help!!!

patrickdessables
Nouveau membre
Nouveau membre

Masculin
Nombre de messages : 21
Age : 56
Localisation : Abu Dhabi
Ma photo :
Date d'inscription : 17/10/2016
Points : 98

Revenir en haut Aller en bas

icone1 Re: T-6G 1/32eme: A propos du "WI"

Message par svs-zen le Mar 18 Oct 2016 - 7:16

Bonjour,
Cliques sur héberger une image, ensuite sur +choisir des images, double click sur celles que tu veux insérer, choisis 800 px en taille d'image et ensuite cliques sur l'icône téléchargement (global ou image par image). Pour finir cliquer sur "tout insérer" C'est la première URL qui est choisie par défaut. pour des images non redimensionnées, prends la deuxième.

svs-zen
Initié
Initié

Nombre de messages : 271
Age : 46
Localisation : toulouse
Date d'inscription : 14/07/2015
Points : 1321

Infos Fighters
Echelle favorite: 1/32
=>:
Montages en cours / Mon stock:
5/40  (5/40)

http://titaz91.wix.com/vbjt

Revenir en haut Aller en bas

icone1 Re: T-6G 1/32eme: A propos du "WI"

Message par patrickdessables le Mar 18 Oct 2016 - 7:19

Merci pour ces conseils style "le forum pour les nuls!" Cette question est, je pense, la premiere d'une longue série... Merci encore:D:D:D

patrickdessables
Nouveau membre
Nouveau membre

Masculin
Nombre de messages : 21
Age : 56
Localisation : Abu Dhabi
Ma photo :
Date d'inscription : 17/10/2016
Points : 98

Revenir en haut Aller en bas

icone1 Re: T-6G 1/32eme: A propos du "WI"

Message par X15 le Mer 19 Oct 2016 - 18:18

personeni alain a écrit:salut
voila un reportage pour le moins complet !!! y a du boulot !!!! tout le monde savait que la position du train dans son logement était fausse , mais il y a pas mal de petits problème de justesse ça et là . J'ai hate de voir ton T6 fini , et si en plus tu as quelques photos de ton pas à pas , c'est pas re refus ........
Alain

+ 10000 Smile
Merci beaucoup Patrick c'est vraiment remarquable de précision !!!

X15

X15
Bavard
Bavard

Masculin
Nombre de messages : 2069
Age : 43
Localisation : Paris
Date d'inscription : 19/05/2011
Points : 6511

Infos Fighters
Echelle favorite: 1/32
=>:
Montages en cours / Mon stock:
1/17  (1/17)

Revenir en haut Aller en bas

icone1 Re: T-6G 1/32eme: A propos du "WI"

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 12:08


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum